supermarché part.4 - trop pour un poème

ce que j’ai vu aujourd’hui
est bien trop pour que
j’en fasse un
poème

elle le tenait par
la main ce gosse
3 ans à peine
je pense

l’autre main se chargeait
du reste

errant dans les rayons
elle n’avait pas de chariot
ni même de panier
à quoi pensait-elle ?

le gosse donc
n’avait pas voulu
de la poussette
et collait son visage
enfin surtout
sa bouche
contre l’aquarium dans
lequel vivaient
les tourteaux à 14,99€

fasciné
il ne pouvait entendre les paroles
du poissonnier demandant à
l’un des consommateurs si
son poisson il le voulait
écaillé
et
vidé

non il n’a pas fait
attention à ça
les crabes qui attendent leur
tour sont mieux
il a même commencé
à distribuer
quelques prénoms

sa grand-mère
impatiente
l’interpelle et lui dit
qu’il faut y aller
qu’on n’a pas que ça à faire
et que de toute façon elle part
sans lui
ce qu’elle fait

tourne le dos
et pousse
la poussette
contenant
le poulet rôti